Préparer sa rentrée en prépa !

La classe préparatoire représente une première porte vers le monde de l’enseignement supérieur pour beaucoup d’étudiants. Cette rentrée constitue un changement de vie pour des jeunes habitués au rythme du lycée. "Quand on rentre en classe préparatoire, comme dans toute autre formation, on devient étudiant. Il s'agit d'un dépaysement, on change totalement d’environnement."


Un début d’année de prépa en douceur

Le président de l’UPS vous rassure tout de suite. "Les premières semaines vont constituer une période d’installation. Le début d'année en classe préparatoire a été pensé pour assurer la meilleure transition possible avec l'année de terminale."

Vous allez vous habituer à un nouveau rythme au cours de votre apprentissage. "Les premières semaines sont vraiment une période d’expérimentation : chacun essaie de trouver la méthode de travail qui lui correspond le mieux."

Dans le cas contraire, il est important d’écouter les conseils de vos enseignants. "Nous avons parfois des élèves qui ont l’impression d’être perdus. Mais les inquiétudes sont vite levées quand ils dialoguent avec leurs professeurs qui sont plus que conscients des capacités de chacun."

Cette rentrée en classe préparatoire est l’occasion de créer de nouvelle amitiés avec vos camarades et d’échanger sur vos méthodes d’apprentissage respectives. Ils découvrent en même temps que vous ce nouvel environnement qu’est la classe préparatoire. "Il faut vraiment favoriser l'esprit collectif et discuter les uns avec les autres", soutient Mickaël Prost.


Une nouvelle aventure scientifique

Qu’est-ce qui attend les étudiants au niveau pédagogique ? "Les contenus des programmes s'articulent davantage depuis quelques années avec le programme du lycée, avec des notions scientifiques qui vont être reprises et approfondies. Les interrogations orales vont arriver seulement fin septembre."

"La mise au travail en classe préparatoire est guidée par le plaisir de découvrir les sciences sous un nouveau jour. Les contenus scientifiques seront plus pointus et les élèves vont avoir besoin de mûrir leur réflexion personnelle et de bien acquérir les différentes notions abordées", continue le président de l’UPS.

Attendez-vous à du changement au niveau de la notation. "Il faut avant tout que les élèves prennent confiance en eux et comprennent le changement d'échelle qui a lieu en classe préparatoire, en particulier au niveau des notes."

"Nous accueillons beaucoup d'élèves issus des têtes de classe de nombreux lycées. Ils se retrouvent parfois dans le dernier

tiers, ce qui peut susciter une incompréhension. Il faut rappeler que cela ne signifie pas être en échec. En tant qu’enseignants, nous voyons l’évolution des élèves au fil des mois, il y a des changements qui sont considérables."

"Il faut toujours avoir en tête qu'on travaille d'une part pour soi et non par rapport aux autres. Il s’agit avant tout d'apprendre, de comprendre et de progresser, et encore une fois tout cela sur la durée. La formation en classe préparatoire s'inscrit sur deux ans : tout ne se joue pas sur trois ou quatre semaines."

"Il faut aussi s'aménager des pauses indispensables pour trouver un équilibre : il ne s'agit pas d'avoir une vie monacale. On est en classe préparatoire, on n’est pas engagé dans les ordres. Les enseignants essayent d’être attentifs et de garder un œil sur l’hygiène de vie des élèves."


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout